Décentralisons nos emails et nos réseaux sociaux

On parle beaucoup de neutralité du net en ce moment. L’excellente association La quadrature du net et l’EFF sont actuellement en lutte pour sa défense.

 

Mais au delà des FAI et de leurs politiques commerciales, certains géants du web se permettent déjà d’agir de manière non neutre sur la manière dont nous communiquons. Facebook censure certains posts. Twitter également. Youtube le fait depuis bien longtemps sous couvert de droits d’auteur. Et les fournisseurs d’emails s’en donnent à coeur joie avec leur gestion « maison » des spams.

Mathyas Kurmann
Photo by Mathyas Kurmann on Unsplash

J’ai ainsi découvert que certaines boites Free.fr ne recoivent jamais mes emails, quand bien même les autres destinataires les reçoivent parfaitement, que l’email passe les tests antispam sans problème et que l’IP n’est pas blacklistée. Le plus interessant étant que l’email n’arrive jamais au destinataire et que ni lui ni moi ne sommes mis au courant. Bref. En cherchant d’ou pouvait venir ce problème je suis tombé sur ce thread de chez Frsag qui décrit comment hotmail bloque certaines IP de manière arbitraire.

L’antispam comme moyen de pression

Bien entendu la protection contre le spam intéresse au plus haut point les utilisat•eur•rice•s des services de google, hotmail & co. Mais sous cette bannière se joue autre chose. Il s’agit aussi de freiner d’éventuels élans de décentralisation. En effet si vous souhaitez écrire a des comptes hotmail/gmail etc… le plus simple reste d’utiliser un compte d’un de ces géant, dont l’IP ne sera bien évidemment jamais blacklistée. En revanche si vous vous auto-hebergez, si vous passez par un chaton, ou que vous souhaitez simplement gérer votre propre serveur email sur votre VPS ou serveur dédié, vous aurez éventuellement maille à partir avec le support hotmail/free/gmail… et là, bon courage.

Rejoins-nous, luke

Robert Alves de Jesus
Photo by Robert Alves de Jesus on Unsplash

Tout ceci donne un avantage certains aux géants du web, il devient dans ces condition difficile d’amener les internautes à quitter les GAFAM pour prendre des solutions respectueuses de leurs droits et de leur vie privée. Voir celles et ceux qui tentent d’en sortir sont parfois tenter de rejoindre ces services pour ne plus avoir à gérer ce genre de problèmatiques.

Le plus simple resterait étant d’utiliser les services des GAFAM, même quand google docs bloque l’accès aux documents à des journalistes.

Comment mettre fin à ce moyen de pression ? En s’assurant que moins de monde utilise leurs services… le serpent se mord la queue…

Mais rien n’est perdu. On est tout de même drôlement bien hors de l’emprise des GAFAM, si vous vous sentez perdu•e•s les sympathiques framasoft vous ont préparé un chouette guide!

En attendant vous pouvez déjà essayer de sortir du modèle centralisé en utilisant Mastodon comme réseau social, ce sera un très beau début. Certains services de boite mail vous proposeront aussi le respect de vos données personnelles, tel que Riseup, Net-C ou pas mal d’autres

Bonne lecture, bonne dégooglisation.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>